Philosophie

L’importance des mots et leurs limites

Être esclave de notre langue serait  de l’utiliser machinalement sans bien là comprendre limitant d’une certaine manière notre compréhension et notre relation au monde.
Sans la compréhension exacte des mots et avec un manque de vocabulaire, le monde se révèle à nous de manière limitée puisque c’est eux en partie qui nous mettent en relation avec les choses. C’est une manière de découvrir le monde en plus de nos relations sensorielles que nous entretenons avec lui-même.
Les pensées sont fabriquées de mots si bien que nous nous parlons constamment et c’est la raison pour laquelle nous pouvons penser. Une bonne connaissance de notre langue est donc nécessaire si l’on veut élargir notre champ de la pensée. Les mots sont indispensables au raisonnement. Essayez de penser sans y mettre aucun mot, vous verrez que la tâche se complique !
Cependant, les mots ont leurs limites face à l’incapacité de décrire certaines expériences mystiques comme par exemple l’idée de Dieu. Par conséquent, notre relation au monde ne se limite pas à la raison qui elle-même est issue de notre langage. Lorsque le cœur nous parle, il nous ouvre une porte vers un monde moins rationnelle ou la parole ne s’avère plus nécessaire par sa limitation naturelle à la description de certain phénomène.